Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ? conseils de coach de vie

challengeyourself > Blog > Confiance en soi > Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ? conseils de coach de vie

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ? conseils de coach de vie

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ? conseils de coach de vie

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

Reconnaître son mérite est parfois difficile à gérer. Si beaucoup ont peur de l’échec, la réussite peut elle aussi être source d’anxiété incontrôlée. Vous vous demandez comment vaincre le syndrome de l’imposteur ? Vous souhaitez mettre fin à ce malaise qui vous envahit dès lors que l’on vous complimente ou reconnaît votre compétence ? Découvrez mes conseils de coach de vie à Rennes.

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

Avant de vaincre le syndrome de l’imposteur, définissons son principe. Le syndrome de l’imposteur résulte d’un sentiment d’illégitimité. Il n’est autre que le reflet d’un manque de confiance en soi et surtout en ce que l’on fait.

Le syndrome de l’imposteur consiste en fait à ne pas reconnaitre son mérite. Il se ressent principalement au travail. Dès lors que l’on vous félicite pour votre investissement ou que l’on vous offre une promotion par exemple, une sensation de déshonneur vous envahit. Vous avez l’impression que vous ne méritez pas toutes ces louanges.

Vaincre le syndrome de l’imposteur, c’est avant tout être conscient qu’il n’est pas sain d’avoir de type de ressenti. Ne pas se sentir à sa place ou être mal à l’aise face à la réussite est un comportement qui nuit à votre confiance en vous.

Dans la vie de tous les jours, le syndrome de l’imposteur peut aussi se traduire par un refus des compliments. De fait, vous supposez que votre entourage n’est pas sincère ou que l’on cherche à vous rassurer.

Vaincre le syndrome de l’imposteur est parfois confondu avec la proscription de la modestie. L’humilité est une très belle qualité qu’il faut conserver. Néanmoins, elle est à entretenir à bon escient. De fait, une modestie excessive peut nuire à votre confiance en vous et ainsi déclencher le syndrome de l’imposteur.

Pour reconnaitre son mérite, il faut bien entendu que ces sentiments qui affectent votre confiance en vous cessent. Avant de découvrir mes conseils de coach de vie Rennes, je vous propose d’en savoir un peu plus sur le fonctionnement de ce syndrome.

Comment fonctionne le syndrome de l’imposteur ?

Vaincre le syndrome de l’imposteur nécessite de comprendre la façon dont il vous envahit. Il s’apparente en fait à un cercle vicieux constitué de différentes étapes :

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

1. Vous êtes face à une tâche à accomplir.
2. Vous commencez alors à douter de vos capacités, à être anxieux.
3. Deux types de réactions :
a) Vous procrastinez.
b) Vous vous épuisez à la tâche.
4. Quelle que soit l’option choisie, vous réussissez généralement votre mission.
5. Votre travail est ensuite récompensé.
6. Ainsi découle ce sentiment d’illégitimité :
a) Soit parce que cette réussite résulte d’un travail qui a longtemps été repoussé.
b) Soit parce que cela vous a demandé un travail trop conséquent.
7. Instantanément, vous doutez de vous-même quant à vos projets futurs.

De cette façon, plus vous ressentirez le syndrome de l’imposteur, plus il se répètera. Avant d’apprendre à reconnaitre son mérite, identifiez au sein de ce cercle la réponse à votre problème. Qu’est-ce qui vous conduit à mettre en doute votre réussite ? Qu’est-ce qui vous empêche de vaincre le syndrome de l’imposteur ?

Pourquoi vaincre le syndrome de l’imposteur ?

Reconnaitre son mérite est une extension de la confiance en soi. Nous en avons besoin tout au long de notre vie pour avancer et atteindre ses objectifs.

De fait, comment espérez-vous accomplir vos rêves si vous remettez sans cesse vos victoires en question ? Vaincre le syndrome de l’imposteur, c’est apprendre à être fier de soi. Si vous n’êtes jamais satisfait de vous-même lorsque vous réussissez, les conséquences vont bien au-delà d’un sentiment de déshonneur :

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

• Vous perdez votre confiance en vous.
• Vous ne croyez plus en vos capacités.
• Vous vous enfermez dans une zone de confort, par peur d’échouer… ou de réussir.
• Vous passez à côté de belles opportunités.
• Vous réduisez votre taux de motivation.
• Vous n’agissez plus par passion.
• Vous affectez votre moral.
• Vos objectifs s’éloignent de votre ligne de mire.

Reconnaitre son mérite ne se réduit pas à dire merci aux compliments. C’est apprendre à développer sa confiance en soi, à connaitre ses valeurs, ses capacités. Mais c’est aussi et surtout définir des objectifs concrets et mettre toutes les chances de son côté pour les atteindre.

C’est pourquoi je vous invite à suivre mes conseils de coach de vie à Rennes pour enfin vaincre le syndrome de l’imposteur.

1er conseil pour vaincre le syndrome de l’imposteur : vous n’êtes pas là par hasard

Reconnaitre son mérite lorsque l’on réussit est un sentiment qui devrait être naturel. Si vous êtes arrivé là où vous êtes aujourd’hui, cela résulte de l’énergie que vous y avez mis.

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

Ce n’est pas la chance qui vous a conduit ici. Ce n’est pas un hasard si vous avez accompli de beaux projets. C’est simplement que vous vous êtes donné les moyens d’obtenir gain de cause. Pour vaincre ce syndrome de l’imposteur, vous devez absolument en avoir conscience. Où que vous soyez, vous vous êtes investi pour y parvenir.

Au même titre que tous, vous méritez votre place. Alors, soyez-en fier. Ne vous excusez pas de réussir dans votre domaine. Vous avez trouvé votre voie et vous excellez en son sein. Acceptez-le lorsque l’on vous en fait part !

Reconnaitre son mérite, c’est consentir que votre supérieur hiérarchique ne vous confie pas une mission par hasard. C’est être fier de soi lorsque l’on reçoit une augmentation parce qu’on a travaillé pour. C’est profiter pleinement de son succès sans culpabiliser.

Mon 1er conseil de coach de vie à Rennes est donc de vous rappeler une chose. Vous n’êtes pas là par hasard. Vous méritez de réussir parce que vous vous en donnez les moyens. L’estime de soi est une étape inévitable pour vaincre le syndrome de l’imposteur.

2ème conseil pour vaincre le syndrome de l’imposteur : pratiquer l’auto-bienveillance

Par extension, l’amour-propre est indispensable pour reconnaitre son mérite. Si vous ne vous aimez pas vous-même, vaincre le syndrome de l’imposteur deviendra quasi inaccessible.

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

Pour remédier à cela, mon conseil de coach de vie à Rennes est de pratiquer l’auto-bienveillance. Le principe est simple : ne vous dites pas à vous-même ce que vous ne direz jamais à vos proches.

Pour vaincre le syndrome de l’imposteur, apprenez à vous encourager. Lorsque vous êtes face à une tâche à accomplir, ne la complexifiez pas en vous auto-flagellant. Chassez les pensées négatives. Cela ne vous aidera pas à l’accomplir, au contraire. Voyez cela plutôt comme un défi à relever. Vous êtes tout à fait capable d’y arriver.

Pratiquer l’auto-bienveillance pour reconnaitre son mérite, c’est aussi lorsque vous avez réussi votre mission. Cessez de croire qu’il s’agit là d’un miracle. Félicitez-vous. Le défi est relevé, et ce, grâce à l’engagement que vous y avez mis !

Afin de vaincre le syndrome de l’imposteur, n’oubliez pas de vous accorder des pauses. Vous avez réussi, il est maintenant temps de souffler. Tout comme vous méritez votre réussite, vous méritez votre temps de repos. Prenez du temps pour vous, recentrez-vous sur vos objectifs et soyez fier de vous.

Loin de vous les pensées négatives est donc mon 2ème secret pour reconnaitre son mérite !

3ème conseil pour vaincre le syndrome de l’imposteur : arrêter de se comparer

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

Vaincre le syndrome de l’imposteur nécessite de cesser les comparaisons. Vous comparer aux autres ne vous fera pas progresser, au contraire. Cela affectera d’autant plus votre confiance en vous. Par conséquent, le syndrome de l’imposteur refera surface.

Reconnaitre son mérite, c’est aussi avancer en fonction de ses capacités, ses passions, ses objectifs. Ce n’est pas parce que votre collègue semble avoir « mieux » réussi que vous à l’instant T que vous êtes voué à l’échec.

Vaincre le syndrome de l’imposteur, c’est remplacer la comparaison par l’inspiration. Vous êtes admiratif des performances de votre voisin ? Alors, prenez-en de la graine afin de construire votre propre parcours tout en ayant un modèle qui vous motive. Le but n’est pas d’imiter pour égaler, mais de s’inspirer pour atteindre vos propres objectifs.

Se comparer aux autres est comme une chaine sans fin. Vous affectez votre confiance en vous donc vous vous rabaissez. Ainsi, vous ne parvenez pas à reconnaitre votre mérite.

En tant que coach de vie à Rennes, je conseille fortement de bannir la comparaison. Elle ne fera que vous freiner dans l’aboutissement de vos projets. Néanmoins, l’inspiration n’est pas à proscrire. La seule condition serait de vous assurer que cela vous permette de vous motiver à poursuivre vos efforts. Par opposition, l’inspiration ne doit en aucun cas vous faire sentir mal.

Alors, plus de comparaison, place à l’action ! Ainsi vous verrez que reconnaitre son mérite se fera naturellement.

4ème conseil pour vaincre le syndrome de l’imposteur : être moins exigeant envers soi-même

 

Vaincre syndrome de l’imposteur demande également de modérer la pression que l’on se met à nous-mêmes. Une grande partie de ce qui contribue à l’apparition de ce syndrome vient des éléments extérieurs. Mais il arrive souvent que nous soyons notre propre ennemi.

Reconnaitre son mérite, c’est aussi admettre que nous nous mettons parfois la barre trop haute. Le syndrome de l’imposteur est avant tout un phénomène mental. Nous sommes la cause de ce sentiment d’illégitimité.

De la même manière, nous avons le pouvoir de pallier à ce problème. Être moins exigeant envers soi-même constituerait déjà un grand pas en avant pour vaincre le syndrome de l’imposteur.

L’ambition est une très belle qualité qu’il faut entretenir. C’est elle qui nous pousse à atteindre de nouveaux objectifs. Mais elle peut aussi vite devenir néfaste si elle devient une obsession anxiogène.

Mon conseil de coach de vie à Rennes est donc d’être à l’écoute de vous-même :

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

1. Prenez du recul sur la situation.
2. Faites ensuite le tri entre ce qui relève de la pression stimulante et ce qui relève de la pression oppressante et nuisible.
3. Ne gardez que ce qui vous motive réellement.
4. À l’inverse, chassez ce qui accentue votre stress en abaissant votre niveau d’exigence.
5. Respirez et restez à l’écoute des signaux que vous envoie votre corps.

S’écouter et agir en fonction de ses capacités ne doit donc pas être négligé pour apprendre à reconnaitre son mérite.

5ème conseil pour vaincre le syndrome de l’imposteur : apprenez à recevoir les compliments

Suite à ces 4 conseils, un dernier travail sur soi serait exigible pour enfin vaincre le syndrome de l’imposteur. De fait, le problème majeur que rencontrent ceux qui en sont victimes n’est autre que la réception des compliments.

Pour pallier à cela et reconnaitre son mérite, il est important de croire en la sincérité de ceux qui vous félicitent.

Lorsque c’est vous qui faites des louanges à autrui, votre but n’est pas de prononcer des mots au hasard seulement pour qu’il se sente mieux. Vous souhaitez plutôt lui témoigner votre pensée positive par une démarche authentique. De la même façon, vous seriez déçu si votre interlocuteur doutait de votre bonne foi. Pour vaincre le syndrome de l’imposteur, gardez à l’esprit qu’il en va donc de même lorsque les rôles s’inversent.

Les compliments sont de plus en plus rares de nos jours. En contrepartie, cela prouve leur véracité. En tant que coach de vie à Rennes, je vous invite à changer votre regard sur les éloges que l’on peut vous faire.

Les récompenses ne sont pas offertes à n’importe qui. Les projets n’aboutissent pas tout seul. Votre investissement mérite d’être souligné.

Alors dès maintenant, soyez reconnaissant et fier des flatteries qui vous sont données. Elles n’arrivent pas par hasard. Tel est donc mon dernier conseil pour reconnaitre son mérite.

Vaincre le syndrome de l’imposteur : conclusion

 

Reconnaitre son mérite n’est pas toujours évident. Parfois, à vouloir être trop modeste nous oublions notre propre valeur.

Comment vaincre le syndrome de l'imposteur

L’humilité, ce n’est pas s’excuser de réussir. C’est rester fier sans aller dans la vantardise, tout en respectant autrui.

Pour vaincre le syndrome de l’imposteur, plusieurs astuces à appliquer peuvent vous aider. Mais le plus important est d’apprendre à s’aimer soi-même et à s’écouter.

La confiance en soi est la clé à de nombreux obstacles. L’entretenir quotidiennement est donc primordial pour reconnaitre son mérite, mais aussi pour concrétiser vos objectifs. Elle est ce qui va vous permettre d’accomplir vos rêves, d’en être fier et de viser toujours plus haut tout en vous respectant.

Avec ces conseils de coach de vie à Rennes, ouvrez dès à présent le champ des possibles pour vaincre le syndrome de l’imposteur et jouir d’une vie plus souple.

 

Découvrez la chaîne YouTube Challenge Yourself

Si vous avez aimé l'article, partagez-le.

Leave a Reply